Faciliter la vie des personnes handicapées grâce à des aménagements bien étudiés

Pouvoir rester vivre dans son habitation le plus longtemps possible est le souhait de la plupart des personnes en situation de handicap. L’aménagement d’une maison pour répondre à leurs besoins requiert des travaux très particuliers. Voici quelques aménagements nécessaires pour faciliter la vie des personnes handicapées.

L’installation des équipements incontournables

Les personnes handicapées ou à mobilité réduite ont besoin de nombreux équipements indispensables dans leur habitation. Ainsi, pour la cuisine par exemple, privilégiez un évier suspendu leur permettant un accès facile, mais également des meubles avec portes coulissantes et des ouvertures escamotables. Pensez également aux plans de travail avec une hauteur adéquate et réglable, aux plaques induction avec boutons en façade, aux appareils électroménagers adaptés et réglés à la bonne hauteur. Pour la salle de bain, vous pouvez choisir entre une grande douche à l’italienne et une baignoire à porte pour un accès facile. Dans tous les cas, une main courante et un siège sont toujours les bienvenus. Par ailleurs, optez pour un lavabo PMR qui offre suffisamment d’espace pour permettre le passage des jambes, et faire en sorte à ce que tous les éléments essentiels tels que les serviettes et les savons soient à portée de main. Pour la salle à manger, il est fortement conseillé de choisir une table aux angles arrondis et avec un pied central. Les repas seront ainsi de véritables moments conviviaux pour tous et les handicapés garderont leur dignité et leur autonomie. Dans les autres pièces, pensez toujours aux déplacements, les meubles et les équipements inutiles doivent être remplacés par des équipements utiles pouvant être commandés à distance.

Espace de circulation et hauteur adéquate

Bien entendu, les espaces doivent être larges et chaque pièce doit permettre une circulation adaptée aux personnes en situation de handicape, en particulier si ces dernières utilisent des fauteuils roulants. Pour les déplacements dans la maison, il sera donc important de s’assurer que les personnes en fauteuil roulant peuvent faire demi-tour. Vous devez placer tous les équipements et meubles comprises entre 90 cm et 1,30 mètre du sol, et il en est de même pour les interrupteurs et les poignées de porte. Pour se déplacer dans la pièce en fauteuil roulant, celle-ci doit mesurer au moins 75 cm de largeur et 1,25 m de longueur. N’oubliez pas de prévoir des portes de 90 cm de large pour plus de facilité. Afin de pouvoir entrer et sortir aisément du logement, il ne faut pas négliger l’installation des rampes pour les fauteuils roulants. De même pour le garage, celui-ci devra être spacieux et le portail doit pouvoir se fermer et s’ouvrir via une télécommande. Pensez également à prévoir les aménagements indispensables pour une montée facile dans la voiture. Pour une meilleure accessibilité des personnes à mobilité réduite et pour une libre circulation à l’intérieur du logement, vous pouvez faire appel à un professionnel intervenant dans le domaine de l’accessibilité des handicapés.

L’installation d’un ascenseur handicapé ou d’un monte-escalier

L’utilisation d’un ascendeur ou d’un monte-escalier permet aux personnes en fauteuil roulant de monter à l’étage plus facilement. Les portes de l’ascenseur doivent être au moins 80 cm de large afin que les fauteuils des utilisateurs puissent entrer sans difficulté. La cabine de l’ascenseur doit également mesurer 1,40 mètre minimum pour que la personne à mobilité réduite puisse être entrée avec au moins une personne accompagnatrice. Les boutons pour sélectionner un étage doivent être suffisamment bas pour être accessibles aux personnes en fauteuil roulant, et ces dispositifs doivent également se situer sur le côté droit de l’entrée. Pensez également aux handicapés malvoyants qui pourraient avoir des difficultés à choisir leur étage en entrant dans l’ascenseur. Alors, ajoutez des indications sonores avec un haut-parleur par exemple pour informer l’ouverture ou la fermeture des portes et l’arrivée à l’étage choisi. Le monte-escalier s’avère également une solution simple qui permet aux personnes handicapées de gravir les escaliers sans effort et en toute sécurité.  

L’utilisation d’un système de domotique

La domotique est l’ensemble des moyens informatiques, électroniques et physiques de télécommunication, qui permet une automatisation des équipements installés dans la maison. Grâce à la gestion à distance et à l’automatisation des tâches, la domotique peut contribuer à faciliter la vie des personnes handicapées ou à mobilité réduite. En améliorant leur autonomie et en limitant leurs efforts, ce dispositif leur permet de rester à la maison plutôt que d’être placée dans des centres spécialisés. Concrètement, la domotique permet : la programmation de l’électroménager, la gestion de l’éclairage, l’automatisation de l’ouverture des stores et des volets, la gestion du chauffage, etc. Par ailleurs, elle apporte également une raie garantie en termes de sécurité. En effet, elle permet d’intégrer un système d’alerte lié à l’alarme de dangers. Ainsi, une sirène se déclenchera en cas de détection d’un danger : inondation, fuite de gaz, fumée, ou même tentative d’effraction ou d’intrusion. Selon le système d’alarme sélectionné, un appel téléphonique ou un SMS sera envoyé via  Smartphone ou tablette pour alerter du problème.

Services à domicile : quels avantages
L’importance des bracelets d’urgence pour les personnes âgées