RHUMATISMES, ARTHROSE ET OSTÉOPOROSE

DE QUOI S’AGIT-IL ?

Les rhumatismes sont le nom générique pour désigner l’ensemble des maladies inflammatoires qui touchent les os et les articulations, les muscles et les tendons : l’arthrose et l’ostéoporose en font partie.

L’arthrose est une maladie des articulations, c’est-à-dire des zones de contact entre les os, dont le cartilage assure la protection. Il existe deux types d’arthrose :l’une est héréditaire et provient d’une maladie du cartilage, l’autre, dite « arthrose secondaire », est une usure de celui-ci.
L’ostéoporose « os poreux » est une maladie qui touche en grande majorité les femmes, à partir de la ménopause : la densité osseuse diminue et le tissu osseux même est altéré.

QUELS SONT LES SIGNES ?

L’arthrose se reconnaît aux douleurs articulairesprovoquées par une activité soutenue et au phénomène de raideur aggravé après une période d’inactivité. Un examen radiologique suffit à confirmer le diagnostic.
L’ostéoporose est une maladie sans symptômes, qui se découvre le plus souvent soit parce que vous faites partie des personnes « à risque » ou que vous avez eu une fracture du poignet ou des vertèbres avec une perte de taille et que votre médecin effectue un dépistage et une ostéodensitométrie.

EXISTE-T-IL DES TRAITEMENTS ?

En fonction du type d’arthrose et du stade d’avancement de la maladie, les traitements peuvent comprendre des antalgiques, des anti-inflammatoires, infiltrations mais également des anti-arthrosiques d’action lente, des exercices adaptés, de la kinésithérapie, des orthèses. Le thermalisme améliore également la mobilité. Dans certains cas, il faudra recourir à la chirurgie pour poser une prothèse de la hanche ou du genou par exemple.
L’ostéoporose demande une prise en charge globale : arrêt de la cigarette, supplémentation en vitamines D et/ou calcium si nécessaire, modification de l’alimentation pour favoriser la préservation du capital osseux et des muscles (apport suffisant en protéines, produits laitiers, eaux riches en calcium, poissons gras, jaune d’œuf…), augmentation de l’activité physique et prévention des chutes.

L’ALLONGEMENT DE LA DURÉE DE VIE
LA DÉNUTRITION