Que prendre en compte pour établir son contrat d’assurance dépendance ?

Publié le : 01 octobre 20203 mins de lecture

Voulez-vous établir un contrat d’assurance dépendance? Avant de souscrire à celui-ci, vous devez prendre en considération quelques paramètres.

Zoom sur le contrat d’assurance dépendance

Le contrat d’assurance dépendance représente un produit de précaution offert par les assureurs, en vue de couvrir tout éventuel danger de subordination. Les engagements sont susceptibles d’être personnels (souscription personnelle avec rétablissement des conditions génériques) ou en groupe (adhésion à un engagement collectif avec remise d’un avis d’assurance). La majeure partie des engagements sont en groupe. Dans ce cas, vous êtes donc membre d’une convention collective. En payant une contribution mensuelle, l’assureur promet de régler quelques cotisations par mois en cas de dépendance. Les paramètres exploités de façon à définir cette situation de dépendance sont déterminés dans l’engagement. En cas de dépendance, les rentes ne sont plus dues.

 Les exigences en cas de perte d’autonomie

Quelle assurance dépendance choisir ? Evaluez vos exigences si vous passez entre autre un jour annexe, suite à une maladie neuro-dégénérative à l’instar de la maladie de Charcot, syndrome de Benson, Chorée de Huntington, syndromes parkinsoniens atypiques ou encore de la maladie d’Alzheimer, une maladie de longue durée ou encore, un incident … Tout varie de l’alternative que vous allez adopter. Avant de vous lancer dans la requête d’un contrat, vous serez dans l’obligation de prendre une décision. Si la perte d’autonomie survient, vous recevez une rente mensuelle de mortalité, d’un montant que vous fixez dès le début (pouvant être complété grâce à un fond «de développement» ou «d’installation»). Vous pouvez autrement obtenir un seul capital.

Vous devez également savoir si vous voulez être couvert seulement pour la dépendance complète, ou aussi pour la dépendance limitée (qui sera plus coûteuse en matière de cotisations). Cette option dépend entre autres de votre état sanitaire actuel, et de votre âge.

Soyez attentif aux périodes de franchise et de carence

Un paramètre de sélection à prendre en considération est celui du moment des périodes de franchise et de carence. Consultez les conditions génériques du contrat d’assurance qui vous intéresse.

La période de carence est la durée temporelle qui suit la souscription durant laquelle l’ensemble des raisons d’assurance-vie ne seront pas assurées. Dans la pratique, il est communément de trois ans pour la sclérose latérale amyotrophique, l’atrophie corticale postérieure, maladie de Huntington, la maladie de Parkinson ou psychologiques (catégorie de maladie d’Alzheimer ) et d’un an pour les autres maladies. Les normes diffèrent d’un assureur à l’autre.

Quelles charges sont prises en compte par les mutuelles seniors ?

Plan du site